Inscriptions
en ligne

Exclusivement pour les filières :
ASS, EJE, ES, ETS, ME, TISF





Archives

Les journées d'étude sont filmées et les DVD consultables au Centre de ressources documentaires de l'ITSRA. + d'infos 

Journées d'étude : Travailleurs sociaux et bénévoles. Déprofessionnalisation des uns, professionnalisation des autres ? 
En 2005 dans une brève chronique sur les rapports entre travail social et bénévolat, Jacques Ion écrivait : "Il y a deux ou trois décennies, en France tout au moins, la cause était entendue. Le processus de professionnalisation du travail social apparaissait inéluctable ; ce qui semblait impliquer d’un côté une moindre part des activités bénévoles dans le secteur, de l’autre une qualification accrue des salariés. Depuis la crise sociale s’est développée et de nouvelles modalités d’action publique sont apparues : c’est dans ce contexte que le bénévolat opère un imprévisible retour en force...  télécharger le programme.
Avec  Jacques Ion Matthieu Hély , Jean-Yves Dartiguenave, Stéphane Rullac, François Saint-André, Guy Hermet, Albane Duchamp-Munoz, Chantal Charrade, Geneviève Boulet , Jean Malbos, Luc Astoul, René Robert et  Lydia Job.

  Actualités juridiques MJPM   

 avec  Me Dorothée Thiollier, avocate, enseignante en Droit de la famille et administratrice ad hoc à l’ADSEA du Puy-de-Dôme et Jean-Pierre Bouyon, président des mandataires judiciaires en libéral d’Auvergne
Présentation de la loi du 28 décembre 2015. Les décrets d’application et leurs incidences pratiques sur la fonction MJPM
Présentation de la loi du 2 février 2016 relative aux nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie. La fin de vie du majeur protégé : pouvoirs et domaines d’intervention du MJPM
+ d'infos

Actualités juridiques des 26 janvier et 13 avril 2017 infos
Journée d'étude du 21 mars 2017 infos

 Cycle "Faire société : le religieux et la laïcité en débat"
Cycle de formation interinstitutionnelle initiée avec l'ADSEA 63, le Collectif Pauvreté-Précarité, le Conseil départemental 63, la PJJ Auvergne et la Ville de Clermont-Ferrand, avec le soutien de la Maif. Si la journée d'étude complète avec ateliers est réservée aux professionnels des structures citées (sauf celles du 9 juin et du 13 oct), les conférences qui introdusient chaque journée sont ouvertes sur inscription à tous les publics intéressés.

Le vivre ensemble apparait menacé par un retour du religieux qui dérangerait les codes de la laïcité de la société française. Si la sécularisation des religions semblait accomplie après un siècle de laïcité politique et sociétale, actuellement les constats montrent que les signes d’une appartenance religieuse doivent s’exposer comme identité sociale. + d'infos et calendrier

Conférence inaugurale 
Avec Michel Wieviorka, sociologue, directeur d’étude à l’EHESS et administrateur de la FMSH. Son dernier ouvrage, Retour au sens (Robert Laffont-2015) traite des thèmes du religieux et de la laïcité et Michel Miaille, professeur émérite de droit et de sciences politiques. Son dernier ouvrage, La laïcité, solution d’hier problème d’aujourd’hui (Dalloz-2e édition 2015) rend compte de la laïcité et de ses mutations sociétales. Télécharger le programme

Le post-séculier à l'épreuve du quotidien 
Avec Joan Stavo-Debauge, sociologue, chercheur, affilié au CRIDIS, université  de Louvain, au CEMS, EHESS-Paris, et au LABSO, université  de Lausanne. Auteur du Loup dans la bergerie qui jette un éclairage critique sur les débats, relatifs au post-sécularisme, qui fleurissent dans les champs de la philosophie politique, de la théorie sociale, de la sociologie et de l’anthropologie. Il a cordonné, avec Philippe Gonzalez et Roberto Frega, Quel âge post-séculier ? et Sarra Chaieb, doctorante en sociologie à l’université de Strasbourg sous la direction de Catherine Delcroix, a réalisé une étude à l’Observatoire de l’enfance en danger (ONED). Membre d'ACOFIS.
Si la sécularisation de la société française semblait accomplie après un siècle de combat, débats et consensus, qu’en est-il aujourd’hui alors que certains dénoncent « le retour du religieux » ou de nouvelles formes de religiosité ? Lire le suite et  télécharger le programme.

 Détection et prévention de l’embrigadement et de l’idéologie terroriste ciblant les jeunes français  
 9h > 12h : analyse du processus psycho-social qui sous-tend l’embrigadement des jeunes français

9h > 14h > 17h : analyse du processus de basculement de l’embrigadement relationnel à l’embrigadement idéologique qui détermine l’engagement terroriste.

L'islam et la laïcité
Avec Ghaleb Bencheikh, islamologue et président de la Conférence mondiale des religions pour la paix ; Abdelkader Railane  référent national "Radicalisation" pour le Conseil national des missions locales.

L’un des préjugés les plus tenaces est qu’il y existe une incompatibilité irréductible entre le fait islamique et la laïcité. Ghaleb Bencheikh interrogera le bienfondé de cette assertion, au regard des expériences passées durant le siècle écoulé en contexte islamique. Il envisagera ainsi les perspectives qui se dessinent. 

Conférence conclusive - Construire une société d'égaux. Comment respecter la liberté de conscience et le principe de laïcité 
 Avec  Henri Peña-Ruiz, philosophe ; Philippe Foray, professeur des universités en Sciences de l’éducation (J. Monnet St-Étienne) ; des représentants du Cercle des enseignant-e-s laïques co-auteurs avec Jean Baubérot du Petit manuel pour une laïcité apaisée

Construction des identités et des rapports de genre dans les quartiers  
Conférence de Didier Lapeyronnie, sociologue, professeur à Paris IV-Sorbonne et  membre du CADIS (EHESS-CNRS).
Quels sont les rapports de genre dans les quartiers, de quelle manière sont-ils affectés par la crise économique et la ségrégation raciale ? Non seulement, cela a des impacts sur les relations entre les genres, au détriment des femmes surtout, qui doivent supporter l'essentiel des difficultés et se trouvent plus soumises à un enfermement à la fois matériel et symbolique mais aussi sur la construction des identités de genre, construction qui permet aux jeunes femmes et aux femmes d'être paradoxalement plus actives que les hommes.

 

Les modifications apportées aux majeurs protégés par la loi du 16 fév. 2015
Actualité juridique avec Dorothée Thiollier, avocate.

Journée d'étude : Tous acteurs de violences ordinaires 
Avec Paul Durning, professeur de sciences de l'éducation à l'université Paris Ouest-Nanterre-La Défense. Il a dirigé l'Observatoire national de l'enfance en danger, dont il a participé à l'élaboration de 2004 à 2009.

Le thème de la violence est depuis longtemps une préoccupation des institutions qu’elles aient une mission éducative ou sociale ou de soin. La sortie de l’omerta institutionnelle s’est réalisée par l’ouvrage retentissant de Stanislaw Tomkiewicz, Aimer mal, châtier bien où était dénoncée la maltraitance... suite et programme

Journée d'étude "Question en tous genres"
Télécharger le programme.  
"On ne naît pas femme, on le devient ". Cette phrase célèbre de Simone de Beauvoir, dans Le deuxième sexe a eu un impact majeur dans les courants féministes des années soixante-dix et dans les études sur le genre... Lire la suite

 Avec Jean-François Cottes, psychanalyste, membre de l'Ecole de la cause freudienne ; Élise Mamimoué, interne de médecine en spécialité génétique, CHU d’Estaing Clermont-Fd ; Martine Ardaillon, juriste et avocate, en partenariat avec le CIDFF du Puy-de-Dôme.

Les chefs de service en action sociale : discours normatifs, constructions individuelles et contextuelles
Conférence de Maxime Delaloy et Michel Foudriat, sociologues et co-auteurs de l'ouvrage éponyme paru en avril 2014 chez L'Harmattan.

Journée régionale du Pôle ressources-recherche (PRR) ITSRA sur la précarité : le travail social, la psychiatrie et la précarité
avec Marcel Jaeger, sociologue, titulaire de la chaire travail social et d'intervention sociale au CNAM,  Alain Mercuel, psychiatre, chef de service et directeur du SMES (Santé mentale et exclusion sociale) à l’hôpital Sainte-Anne (Paris), Corinne Friscaux et Guillaume Souchet, infirmiers psychiatriques à l’Équipe mobile précarité santé mentale de l’inter-secteur hôpital Maison Blanche à Paris, Véronique Lagneau, directrice régionale adjointe DRJSCS Auvergne et Régis Pierret, sociologue, directeur scientifique du PRR et responsable du LRI à l'ITSRA.
Longtemps, la folie a constitué un monde à part, marginal, au ban de la société. Le monde qui s’est mis en place après 1945, sur fond de progrès médical, de désinstitutionalisation progressive, a changé la perception du fou avec notamment l’intégration de la psychiatrie à l’hôpital général. Lire la suite et le programme

Ordonnance du 2 fév. 1945 : la société, la justice face à l’adolescent
En partenariat avec la PJJ Auvergne
Inscrite dans l’esprit du Conseil national de la Résistance et l’une des premières mesures prises après la Libération, l’ordonnance du 2 février 1945 relative à l’enfance délinquante constitue un acte fort privilégiant l’axe éducatif sur le répressif. Dans l’après-guerre s’est structurée l’éducation surveillée qui deviendra ensuite la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ). 70 ans plus tard, l’ordonnance de 1945 reste toujours un enjeu important comme en témoignent ses nombreuses réformes et ses incidences sur les prises en charge. Que reste-t-il aujourd’hui des principes de l’ordonnance de février 1945 ?  Lire la suite et le programme complet 

L'autisme infantile
En partenariat avec le CRA Auvergne, le CHU de Clermont-Ferrand et l'association hospitalière Ste Marie
 De quoi parle-t-on lorsque l’on parle d’autisme ? Derrière ce vocable on retrouve en effet une variabilité de symptômes, de comportements, de manière d’être au monde renvoyant à un ensemble réuni sous l’appellation large de "troubles du spectre autistiques" (TSA). Au-delà des enjeux idéologiques et des discours a priori antagonistes, il s’agira au cours de cette journée de rendre compte des connaissances et des interrogations sur le sujet. La suite du programme
Programme OGDPC n°46931500001

Passages à l’acte et émergence nouvelles formes de violence chez les jeunes
avec Xavier Pommereau, psychiatre, chef de service et directeur du Pôle aquitain de l’adolescent au centre Abadie (CHU Bordeaux).
Intervenir auprès de jeunes "difficiles", en rupture, parfois porteurs de pathologie peut confronter les professionnels à des conduites ou passages à l’acte violents. Le constat actuel tendrait à mettre en évidence de nouvelles formes de violence, atypiques, se rencontrant aussi bien dans les lieux publics que dans le cadre institutionnel. Lire la suite...
 En partenariat avec l'ADSEA 63, la Ville et le CCAS de Clermont-Ferrand et le collectif Pauvreté-Précarité 

Gérontologie et handicap : similitudes, différences, nouveaux enjeux  
avec Bernard Ennuyer, sociologue, enseignant associé à l'université Sorbonne Paris R. Descartes, chercheur à PHILéPOL ; Alain Blanc, professeur de sociologie, université Pierre Mendès France, Grenoble ; Joël May, directeur de la direction de l'offre médico-sociale et de l'autonomie à l'ARS Auvergne ; Bertrand Quentin philosophe, maître de conférences en philosophie pratique à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée et de nombreux professionnels de la gérontologie et du handicap, Françoise Nouhen, adjointe au maire de Clermont-Ferrand et de nombreux professionnels...
Depuis une dizaine d’années la prise en compte  du vieillissement de la population, de la longévité et des pathologies qui lui sont associées a fait naître de nouvelles représentations de la dépendance, de nouvelles  attentes sociales et des réponses à construire. Ainsi  le champ de la gérontologie a connu une forte évolution des pratiques professionnelles ainsi que l’émergence de nouveaux métiers. Télécharger le programme

Les mutations du travail en général et du travail social en particulier
avec les sociologues Olivier Cousin, Bertrand Dubreuil et Gilles Herreros  
De nombreuses études attestent de l’importance du travail dans la vie sociale. Ce "phénomène social total" est aujourd’hui tout à la fois facteur d’épanouissement et de reconnaissance, mais également générateur de souffrance. Lire la suite et télécharger le programme.

Les politiques publiques sont-elles solubles dans l’empowerment ?
avec Jacques Donzelot, sociologue 

La question de l’endettement public accapare aujourd’hui la scène médiatique et politique au plan national et européen. Le poids des dépenses publiques, a fortiori sociales, est appelé à baisser dans les années à venir. La refondation des politiques de cohésion sociale met en avant la figure d’un individu entrepreneur de lui-même ; un individu partie prenante de son destin et qui participe au destin de la communauté. Comment comprendre cette notion d’empowerment ? Quel sens peut-elle recouvrir sur le plan politique ? Dans le champ social, les travailleurs sociaux sont-ils appelés à devenir des « coachs » préparant des usagers à entrer sur le ring de la compétition ? Télécharger le programme

La précarité, le corps, le corps médical et le travail social
"Le corps est dans le monde social et le monde social est dans le corps". Nous habitons le monde à partir de notre corps. La précarité parce qu’elle est une sortie du monde social laisse voir un corps mis à distance, un corps parfois inhabité, désincarné. Lire la suite et le programme complet...
Avec  Gisèle Dambuyant-Wargny, sociologue ; Hala El Khoury et Valérie Pillet, de Médecins du monde ; Emmanuel Langlois, sociologue et des représentants du Samu social de Paris.

Le handicap au travail
avec Pierre Vidal-Naquet, sociologue
Travaillant en milieu ordinaire ou en milieu protégé, la personne en situation de handicap est au cœur d’enjeux économiques et institutionnels, de reconnaissance et d’existence. Comment les travailleurs handicapés négocient-ils avec eux-mêmes et avec leur environnement à la fois pour accéder au travail et pour s’y engager ? Comment se repèrent-t-ils ? Comment peuvent-ils développer leurs compétences ? Quels acteurs peuvent-ils solliciter ? Quelles contradictions rencontrent-t-ils dans les dispositifs ?

Utilisez le menu de gauche pour atteindre les autres pages de cette rubrique.