inscriptions en ligne
sessions ME, AS, EJE, ETS, ES




Journées d'étude et conférences

Les journées d’étude rassemblent chercheurs, praticiens et étudiants autour de thèmes d’actualité. Elles sont organisées par le laboratoire de recherches interdisciplinaires (LRI) de l’ITSRA. Ces manifestations peuvent être prises en charge par les OPCA. Chaque journée se déroule de 9h à 17h. Inscription : 50 € (gratuit étudiant et chômeur).
Les conférences sont programmées au gré de l’actualité éditoriale en sciences sociales et humaines. Horaires et tarifs varient selon l'évenement. L'inscription est toujours indispensable.
Se renseigner ou 04 73 17 01 06
Télécharger
le programme 2014-2015 des journées d'étude, séminaires, conférences, etc.

Journées d'étude 2014-2015

>>> jeudi 28 mai 2015
En partenariat avec le CRA Auvergne et l'association hospitalière Ste Marie
L'autisme infantile
 avec le Pr Bernard Golse, pédopsychiatre, psychanalyste, chef de service de l'hôpital Necker-Enfants malades (Paris)
et du Pr Catherine Barthélémy, pédopsychiatre au CHRU de Tours, chercheure à l’université François Rabelais de Tours
De quoi parle-t-on lorsque l’on parle d’autisme ? Derrière ce vocable on retrouve en effet une variabilité de symptômes, de comportements, de manière d’être au monde renvoyant à un ensemble réuni sous l’appellation large de "troubles du spectre autistiques" (TSA). Au-delà des enjeux idéologiques et des discours a priori antagonistes, il s’agira au cours de cette journée de rendre compte des connaissances et des interrogations sur le sujet. Lire la suite du programme en cours d'élaboration.
S'inscrire
jusqu'au 11 mai

Conférences 2014-2015

>>> jeudi 2 avril 2015 - à 17h - 35 € - S'inscrire jusqu'au 19 mars
Construction des identités et des rapports de genre dans les quartiers avec
Didier Lapeyronnie, sociologue, professeur à Paris IV-Sorbonne et  membre du CADIS (EHESS-CNRS).

Quels sont les rapports de genre dans les quartiers, de quelle manière sont-ils affectés par la crise économique et la ségrégation raciale ? Non seulement, cela a des impacts sur les relations entre les genres, au détriment des femmes surtout, qui doivent supporter l'essentiel des difficultés et se trouvent plus soumises à un enfermement à la fois matériel et symbolique mais aussi sur la construction des identités de genre, construction qui permet aux jeunes femmes et aux femmes d'être paradoxalement plus actives que les hommes.

Archives 2014-2015

>>> mercredi 12 novembre 2014 - 14h30 à 17h - gratuit 
Les chefs de service en action sociale : discours normatifs, constructions individuelles et contextuelles avec Maxime Delaloy et Michel Foudriat, sociologues et co-auteurs de l'ouvrage éponyme paru en avril 2014 chez L'Harmattan.
S'inscrire

>>> jeudi 29 janvier 2015
Journée régionale du Pôle ressources-recherche (PRR) ITSRA sur la précarité : le travail social, la psychiatrie et la précarité avec Marcel Jaeger, sociologue, titulaire de la chaire travail social et d'intervention sociale au CNAM,  Alain Mercuel, psychiatre, chef de service et directeur du SMES (Santé mentale et exclusion sociale) à l’hôpital Sainte-Anne (Paris), Corinne Friscaux et Guillaume Souchet, infirmiers psychiatriques à l’Équipe mobile précarité santé mentale de l’inter-secteur hôpital Maison Blanche à Paris, Véronique Lagneau, directrice régionale adjointe DRJSCS Auvergne et Régis Pierret, sociologue, directeur scientifique du PRR et responsable du LRI à l'ITSRA.
Longtemps, la folie a constitué un monde à part, marginal, au ban de la société. Le monde qui s’est mis en place après 1945, sur fond de progrès médical, de désinstitutionalisation progressive, a changé la perception du fou avec notamment l’intégration de la psychiatrie à l’hôpital général. Lire la suite et le programme

>>> jeudi 5 mars 2015
En partenariat avec la PJJ Auvergne

Ordonnance du 2 fév. 1945 : la société, la justice face à l’adolescent
Inscrite dans l’esprit du Conseil national de la Résistance et l’une des premières mesures prises après la Libération, l’ordonnance du 2 février 1945 relative à l’enfance délinquante constitue un acte fort privilégiant l’axe éducatif sur le répressif. Dans l’après-guerre s’est structurée l’éducation surveillée qui deviendra ensuite la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ). 70 ans plus tard, l’ordonnance de 1945 reste toujours un enjeu important comme en témoignent ses nombreuses réformes et ses incidences sur les prises en charge. Que reste-t-il aujourd’hui des principes de l’ordonnance de février 1945 ?  Lire la suite et le programme complet
 

Archives 2013-2014

Passages à l’acte et émergence nouvelles formes de violence chez les jeunes avec Xavier Pommereau, psychiatre, chef de service et directeur du Pôle aquitain de l’adolescent au centre Abadie (CHU Bordeaux).
Intervenir auprès de jeunes "difficiles", en rupture, parfois porteurs de pathologie peut confronter les professionnels à des conduites ou passages à l’acte violents. Le constat actuel tendrait à mettre en évidence de nouvelles formes de violence, atypiques, se rencontrant aussi bien dans les lieux publics que dans le cadre institutionnel. Lire la suite...
>>> jeudi 2 octobre 2014
- 10h30 à 12h30 
En partenariat avec l'ADSEA 63, la Ville et le CCAS de Clermont-Ferrand et le collectif Pauvreté-Précarité
 

Archives 2013-2014

Gérontologie et handicap : similitudes, différences, nouveaux enjeux  avec Bernard Ennuyer, sociologue, enseignant associé à l'université Sorbonne Paris R. Descartes, chercheur à PHILéPOL ; Alain Blanc, professeur de sociologie, université Pierre Mendès France, Grenoble ; Joël May, directeur de la direction de l'offre médico-sociale et de l'autonomie à l'ARS Auvergne ; Bertrand Quentin philosophe, maître de conférences en philosophie pratique à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée et de nombreux professionnels de la gérontologie et du handicap, Françoise Nouhen, adjointe au maire de Clermont-Ferrand et de nombreux professionnels...
>>> mercredi 14 et jeudi 15 mai de 9h à 17h
Depuis une dizaine d’années la prise en compte  du vieillissement de la population, de la longévité et des pathologies qui lui sont associées a fait naître de nouvelles représentations de la dépendance, de nouvelles  attentes sociales et des réponses à construire. Ainsi  le champ de la gérontologie a connu une forte évolution des pratiques professionnelles ainsi que l’émergence de nouveaux métiers. Télécharger le programme
 

Les mutations du travail en général et du travail social en particulier avec sociologues Olivier Cousin, Bertrand Dubreuil et Gilles Herreros 
>>> 3 avril
De nombreuses études attestent de l’importance du travail dans la vie sociale. Ce "phénomène social total" est aujourd’hui tout à la fois facteur d’épanouissement et de reconnaissance, mais également générateur de souffrance. Lire la suite et télécharger le programme.

 Les politiques publiques sont-elles solubles dans l’empowerment ? avec Jacques Donzelot, sociologue
>>> 27 février

La question de l’endettement public accapare aujourd’hui la scène médiatique et politique au plan national et européen. Le poids des dépenses publiques, a fortiori sociales, est appelé à baisser dans les années à venir. La refondation des politiques de cohésion sociale met en avant la figure d’un individu entrepreneur de lui-même ; un individu partie prenante de son destin et qui participe au destin de la communauté. Comment comprendre cette notion d’empowerment ? Quel sens peut-elle recouvrir sur le plan politique ? Dans le champ social, les travailleurs sociaux sont-ils appelés à devenir des « coachs » préparant des usagers à entrer sur le ring de la compétition ? Télécharger le programme

La précarité, le corps, le corps médical et le travail social
>>> 30 janvier
"Le corps est dans le monde social et le monde social est dans le corps". Nous habitons le monde à partir de notre corps. La précarité parce qu’elle est une sortie du monde social laisse voir un corps mis à distance, un corps parfois inhabité, désincarné. Lire la suite et le programme complet...
Avec  Gisèle Dambuyant-Wargny, sociologue ; Hala El Khoury et Valérie Pillet, de Médecins du monde ; Emmanuel Langlois, sociologue et des représentants du Samu social de Paris.

Le handicap au travail avec Pierre Vidal-Naquet, sociologue
>>> 14 novembre
Travaillant en milieu ordinaire ou en milieu protégé, la personne en situation de handicap est au cœur d’enjeux économiques et institutionnels, de reconnaissance et d’existence. Comment les travailleurs handicapés négocient-ils avec eux-mêmes et avec leur environnement à la fois pour accéder au travail et pour s’y engager ? Comment se repèrent-t-ils ? Comment peuvent-ils développer leurs compétences ? Quels acteurs peuvent-ils solliciter ? Quelles contradictions rencontrent-t-ils dans les dispositifs ?

Archives 2012-2013

Utilisez le menu de gauche pour atteindre les autres pages de cette rubrique.