Inscriptions
en ligne

Exclusivement pour les filières :
ASS, EJE, ES, ETS, ME, TISF





Sur le terrain des "riches", sur le terrain des "pauvres"

Exposition du 29 mars au 1er juin 2018
3e étage de l’ITSRA (62 av. Marx-Dormoy à Clermont-Fd) entrée libre de 9h à 17h

 affiche expo ASS2018
Avec l'aimable autorisation de Aurore, association pour l'accueil et l'accompagnement vers l'autonomie de personnes en situtaion de précarité ou d'exclusion.

Chaque année, les étudiants en 1re année ASS1 réalise une exposition dans le cadre du dispositif d’initiation à la recherche mis en place par Thierry Morel, responsable de la filière et sociologue.
Une expérience de décentrement
. Ces quatre semaines d’immersion visent à les familiariser avec une démarche d’enquête de terrain. Une des particularités de cette méthodologie est d’entreprendre ces enquêtes avec des outils, des méthodes spécifiques qui peuvent les aider dans leur future pratique professionnelle : une manière de lire les espaces, les usages, les pratiques qui s’y déploient, de décrire, d’analyser en évitant tout préjugés sur les publics et les lieux étudiés.
Un travail individuel et collectif, une recherche qui s’expose
. Alternant cours et travail personnel, chaque étudiant.e doit choisir un lieu de recherche, établir des critères d’observation, concevoir un entretien, l’analyser et le synthétiser, rédiger une fiche de lecture, produire une affiche qui symbolise son objet d’étude et participer à l’exposition des travaux de toute la promotion. Consulter le "carnet de voyage" de cette recherche-expo conçu par les étudiant.e.s.
Une démarche pédagogique
. Les objectifs portent d’abord sur l’apprentissage d’une méthodologie d’observations et d’analyses, de savoir être personnel et mutuel, mais aussi sur la maîtrise de supports de communications écrites et visuelles. Ce travail fait d’ailleurs l’objet d’une validation de contrôle continu en 1re année dans le domaine de compétences "Expertise sociale".

Une approche ethnographique des beaux quartiers et des autres !
Des lieux, des figures, des histoires… Le thème invitait les ASS 1re année à étudier les quartiers les plus et moins huppés de l’agglomération clermontoise. Mais surtout à travailler la question des barrières sociales, de l’entre-soi, de la ségragation spatiale. La ségrégation sociale se manifeste sous divers angles de vue, les uns relevant de l’observation anecdotique, les autres de l’analyse sociologique. De plus cette ségrégation se dessine assez subtilement dans les détails livrés par les attitudes des uns et des autres, dans la disposition des logements et les fréquentations de lieux publics ou privés.
Le choc culturel comme outil de savoir
. Au-delà des études connues menées par les Pinçon-Charlot, cette dynamique s’est appuyée sur la récente expérience d’apprentissages des outils sociologiques conduite par Nicolas Jounin entraînant avec lui ses étudiants de Paris 8 Vincennes-Saint-Denis (93) vers le très chic 8e arrondissement parisien. Son ouvrage Voyage de classes2 offre le récit des étonnements et déconvenues de ses étudiants, rend compte d’une ethnographie de l’entre-soi et devient le support d’une réflexion sur le statut même de l’enquête sociologique.

De quoi certainement inspirer les réflexions et imaginations de ces futurs assistants sociaux qui présenteront leurs travaux dans l’exposition et, plus tard, dans leurs pratiques professionnelles comme premiers rouages de l’action sociale en France.

1 assistant.e de service social
2
Nicolas Jounin, Voyages de classes : des étudiants de  Seine-Saint-Denis enquêtent dans les beaux quartiers, Paris, La Découverte, 2014, 256p.
photo promo ASS1 expo 2018